Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Neuvième.
•• Description d’un Loup noir.
|<      <      Page 364      >      >|
Aller à la page
Description d’un Loup noir.
Cet animal (pl. XLI) avoit été pris fort jeune au Canada, et apporté en France par un Officier de Marine qui le garda dans sa maison pendant quelque temps ; mais l’animal étant devenu féroce en grandissant, il fut mis au combat du taureau à Paris, où il ne montra pas beaucoup de courage lorsqu’on le fit entrer en lice : mais dès que l’on approchoit de la loge où on le gardoit, il entroit en fureur, se jetoit brusquement en avant de toute la longueur de sa chaîne, montroit les dents et aboyoit, non pas comme les chiens, mais seulement par des cris successifs et interrompus qu’il ne répétoit qu’après d’assez longs intervalles. Cet animal, quoique beaucoup plus petit que le loup, lui ressembloit par la forme du corps et de la tête, sur-tout par la position oblique des yeux ; mais les oreilles étoient plus pointues et plus éloignées l’une de l’autre que celles du loup ; les yeux paroissoient plus petits et placés à une plus grande distance l’un de l’autre ; la queue n’étoit pas si grosse, peut-être parce que l’animal se trouvoit dans le temps de la mue et qu’il avoit déjà perdu une partie de son poil. Celui qui étoit le long du dos depuis le garot jusqu’à la croupe avoit plus de longueur que le poil du reste du corps, et formoit une crinière qui étoit plus longue sur le garot et sur la croupe que sur le dos et les lombes. Cet animal étoit noir en entier.
[voir figure]

© CRHST/CNRS

|<      <      Page 364      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.