Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Huitième.
•• Le Muscardin.
|<      <      Page 193      >      >|
Aller à la page
Le Muscardin.*
Le Muscardin est le moins laid de tous les rats ; il a les yeux brillans, la queue touffue et le poil d’une couleur distinguée ; il est plus blond que roux ; il n’habite jamais dans les maisons, rarement dans les jardins, et se trouve, comme le loir, plus souvent dans les bois, où il se retire dans les vieux arbres creux. L’espèce n’en est pas, à beaucoup près, aussi nombreuse que celle du lérot : on trouve le muscardin presque toûjours seul dans son trou, et nous avons eu beaucoup de peine à nous en procurer quelques-uns ; cependant il paroît qu’il est assez commun en Italie, que même il se trouve dans les climats du nord, puisque M. Linnæus l’a compris dans la listea qu’il a donnée des animaux de Suède ; et en même temps il semble qu’il ne se trouve point en Angleterre, car M. Rayb, qui l’avoit vû en Italie,

* Muscardin, de son nom en Italien Moscardino ; on l’appelle aussi 
Ratdor ou Ratdort en Bourgogne ; en Anglois, Dormous, or Sleeper.
Mus 
avellanarum minor. Aldrov. Hist. quadrup. digit, pag. 440.
Mus avellanarum 
minor. Raii Synops. animal. quadrup. pag. 220.
Mus caudâ longâ, pilosâ, 
corpore rufo, gulâ albicante. Linnæus.
Glis suprà rufus, infrà albicans. Le 
Croque-noix. Brisson, Regn. anim. pag. 162.
a Vid. Linnæi Faun. 
Suec. pag. 11.
b Vid. Raii Synops. animal. quadrup. pag. 220.
 
|<      <      Page 193      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.