Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Huitième.
•• La Musaraigne d’eau.
|<      <      Page 64      >      >|
Aller à la page
La Musaraigne d’eau.*
Comme cet animal, quoique naturel à ce climat, n’étoit connu d’aucun Naturaliste, et que c’est M. Daubenton qui le premier en a fait la découverte, nous renvoyons entièrement ce que l’on en peut dire à la description très-exacte qu’il en donne ci-après. J’aurai souvent occasion d’en user de même dans la suite de cet Ouvrage, attendu la diligence infinie avec laquelle il recherche les animaux, et les découvertes qu’il a faites de plusieurs espèces auparavant inconnues, ou confondues avec celles que l’on connoissoit. Tout ce que je puis assurer au sujet de la Musaraigne d’eau, c’est qu’on la prend à la source des fontaines, au lever et au coucher du soleil ; que dans le jour elle reste cachée dans des fentes de rochers ou dans des trous sous terre, le long des petits ruisseaux ; qu’elle met bas au printemps, et qu’ordinairement elle produit neuf petits.

* La Musaraigne d’eau. Mémoires de l’Académie des Sciences, 
année 1756. Mémoire sur les Musaraignes, par M. Daubenton. 
|<      <      Page 64      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.