Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Huitième.
•• Description du Loir.
|<      <      Page 164      >      >|
Aller à la page
nourriture ordinaire. Le loir mange aussi de petits oiseaux qu’il prend dans les nids : il ne fait point de 
bauge au dessus des arbres comme l’écureuil, mais il se fait un lit de mousse dans le tronc de ceux qui 
sont creux ; il se gîte aussi dans les fentes des rochers élevés, et toûjours dans des lieux secs ; il 
craint l’humidité, boit peu, et descend rarement à terre ; il diffère encore de l’écureuil en ce que 
celui-ci s’apprivoise et que l’autre demeure toûjours sauvage. Les loirs s’accouplent sur la fin du 
printemps, ils font leurs petits en été, les portées sont ordinairement de quatre ou de cinq ; ils 
croissent vîte, et l’on assure qu’ils ne vivent que six ans. En Italie, où l’on est encore dans 
l’usage de les manger, on fait des fosses dans les bois, que l’on tapisse de mousse, qu’on recouvre de 
paille, et où l’on jette de la faine ; on choisit un lieu sec à l’abri d’un rocher exposé au midi, 
les loirs s’y rendent en nombre, et on les y trouve engourdis vers la fin de l’automne, c’est le temps 
où ils sont les meilleurs à manger. Ces petits animaux sont courageux, et défendent leur vie jusqu’à la 
dernière extrémité ; ils ont les dents de devant très-longues et très-fortes, aussi mordent-ils 
violemment ; ils ne craignent ni la belette ni les petits oiseaux de proie, ils échappent au renard qui ne 
peut les suivre au dessus des arbres, leurs plus grands ennemis sont les chats sauvages et les martes.
Cette 
espèce n’est pas extrêmement répandue, on ne la trouve point dans les climats très-froids, comme la 
|<      <      Page 164      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.