Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Huitième.
•• Description de la Taupe.
|<      <      Page 87      >      >|
Aller à la page
Description de la Taupe.
La Taupe (pl. XII, fig. 1) a beaucoup de rapport avec les musaraignes, et sur-tout avec la musaraigne d’eau, par le museau et par le poil ; mais elle en diffère à d’autres égards, principalement par les jambes et par la queue. Le corps de la taupe paroît très-informe, il est oblong et presque cylindrique ; il pose sur la terre, et on n’y distingue en devant qu’un museau pointu, en arrière une queue fort courte, et de chaque côte les pieds qui semblent tenir immédiatement au corps, et même les pieds de devant paroissent placés à côté et un peu au dessous de la tête. L’extrémité du museau s’étend de trois lignes et demie au delà de l’extrémité de la mâchoire du dessous et des dents incisives de la mâchoire du dessus : il est terminé, comme celui du cochon, par une sorte de boutoir où se trouvent les ouvertures des narines. La lèvre du dessus s’étend depuis le boutoir jusqu’aux dents incisives ; elle est double, car il y a un feuillet membraneux qui se détache de cette lèvre à l’endroit des premières dents mâchelières, et qui tourne autour des canines et des incisives. Ce feuillet a peu de saillie devant les dents incisives du milieu ; mais devant les autres incisives et les canines, il descend jusque sur la lèvre du dessous. La lèvre supérieure faisant partie du bout du museau, la bouche doit s’ouvrir lorsque l’animal remue le boutoir en souillant dans la terre ; alors il en entreroit dans la bouche si le feuillet membraneux qui est sur les dents n’en empêchoit, car il y a un espace vuide entre les premières dents
|<      <      Page 87      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.