Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Huitième.
•• Description de l’Agouti.
|<      <      Page 380      >      >|
Aller à la page
Description de l’Agouti.
L’agouti (pl. L) est à peu près de la grandeur d’un lapin sauvage, et il a beaucoup de rapport avec cet animal, sur-tout par la forme de la tête, mais il en differe par le poil, et il ressemble aussi beaucoup au cochon d’Inde ; il a la lèvre supérieure fendue comme celle du lièvre et du lapin, le bout de la mâchoire du dessous plus reculé que celui de la mâchoire du dessus, et deux grandes dents à chaque mâchoire comme les castors, les rats, les cochons d’Inde, les lièvres, les lapins, etc. le nez est plus saillant et moins arrondi que celui du lapin, le sommet de la tête est plat, et les oreilles sont fort larges, très-courtes et minces comme celles des rats. L’agouti a le corps alongé, les jambes effilées, et la queue très-courte et nue : il y a quatre doigts bien apparens dans les pieds de devant, et un cinquième à l’endroit du pouce, qui est recouvert par la peau, et qui ne paroît au dehors que par l’ongle : les pieds de derrière n’ont que trois doigts, mais ils sont plus gros et plus longs que ceux des pieds de devant ; le doigt du milieu est le plus long, ceux des côtés ont autant de longueur l’un que l’autre ; les ongles sont longs, gros, presque cylindriques, et de couleur grise : les pieds de derrière portent sur la terre depuis le bout des ongles jusqu’au talon, aussi est-il calleux dans toute son étendue comme le pied de derrière du lièvre et du lapin. Le bout du nez, les lèvres et le dessous de la partie antérieure de la mâchoire inférieure de l’agouti qui a servi de
|<      <      Page 380      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.