Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Septième.
•• Description de la Souris.
|<      <      Page 312      >      >|
Aller à la page
Description de la Souris.
La Souris (pl. XXXIX, fig. 1) diffère peu du Rat pour la forme du corps, quoiqu’elle soit beaucoup plus petite ; elle a la queue plus velue et le poil plus court et plus doux. Les couleurs du poil de la souris sont presqu’entièrement différentes de celles du rat ; la face supérieure du museau, de la tête et du cou, le dos, la croupe et la partie supérieure des côtés du corps sont de couleur mêlée de jaunâtre et de cendré noirâtre, parce que les poils sont de couleur cendrée noirâtre sur la plus grande partie de leur longueur depuis la racine, il y a du jaunâtre au dessus du cendré et l’extrémité des plus longs poils est noirâtre ; les côtés et le dessous de la tête, les quatre jambes, le bas des côtés du corps, la poitrine et le ventre ont une couleur jaunâtre avec quelques teintes de cendré, mais le jaunâtre domine sur toutes ces parties, et principalement aux alentours de l’anus et des parties de la génération : il n’y a sur les oreilles, sur les pieds et sur la queue qu’un poil si court et si fin, que l’on a peine à l’apercevoir. Les souris, quoique du même âge, n’ont pas toutes les mêmes teintes de cendré et de jaunâtre ; le cendré domine plus sur les souris qui se trouvent dans les granges que sur celles qui habitent les maisons : cette différence vient sans doute des alimens et de la température de l’air.
[voir figure]

© CRHST/CNRS

|<      <      Page 312      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.