Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Septième.
•• Description de la Belette.
|<      <      Page 229      >      >|
Aller à la page
Description de la Belette.
La Belette (fig. 1, pl. XXIX) est beaucoup plus petite que la fouine, la marte, le putois et le furet ; mais elle ressemble à ces animaux par la figure du corps, et elle n’en diffère que par la longueur et la couleur du poil : cette différence de longueur est fort apparente sur la queue, qui n’est garnie que de poils très-courts. La partie supérieure du museau et de la tête, du cou et du corps, les épaules, la face extérieure et antérieure des jambes de devant, la croupe, la queue, la face extérieure et le côté postérieur des cuisses et des jambes, et les pieds de derrière en entier, étoient de couleur brune, claire et légèrement teinte de jaunâtre. Toute la partie inférieure du corps depuis l’extrémité de la mâchoire de dessous jusqu’à la queue, la face intérieure et postérieure des jambes de devant, et la face intérieure et antérieure de la cuisse et de la jambe, étoient de couleur blanche. Il y avoit à quelque distance au-delà des coins de la bouche, deux taches de la même couleur que la partie supérieure de l’animal. La longueur du poil n’étoit que de trois lignes. On trouve des belettes de différentes longueurs, il y en a qui n’ont que six pouces et demi depuis le bout du museau jusqu’à l’origine de la queue, et dans d’autres, cette longueur va jusqu’à sept pouces et demi, peut-être même y en a-t-il d’un peu plus longues et de plus courtes. C’est ce qui a fait croire à plusieurs personnes qu’il y avoit deux sortes de belettes, dont l’une a été appelée la petite belette, et l’autre la belette de
|<      <      Page 229      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.