Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Septième.
•• Description de l’Hermine.
|<      <      Page 243      >      >|
Aller à la page
Description de l’Hermine.
Il y a beaucoup d’animaux qui ont plusieurs noms, quoiqu’il ne leur arrive aucun changement qui puisse les faire méconnoître en différens temps ; ainsi l’on ne doit pas être surpris de ce que l’Hermine a deux noms dans notre langue, puisqu’elle change de couleur d’une manière si marquée, que l’hermine vûe dans une saison, paroît être un animal différent de la même hermine vûe dans une autre saison. Pendant l’été elle ne diffère de la belette qu’en ce qu’elle est plus grande (fig. 1, pl. XXXI), qu’elle a la queue plus longue et noire à l’extrémité, et que le bord des oreilles et les doigts des quatre pieds, sont blancs ; au reste, ces deux animaux se ressemblent par la figure et par les couleurs. Aussi en été l’on donne à l’hermine le nom de belette à queue noire : mais en hiver lorsque l’hermine perd la couleur brune-claire et jaunâtre de la belette, et qu’elle devient entièrement blanche (fig. 2, pl. XXIX), à l’exception du bout de la queue qui reste noir ; elle est généralement connue dans cet état sous le nom d’hermine. Le changement de couleur de l’hermine, quoique bien certain, n’est pas connu des gens qui habitent la campagne, et qui voient le plus souvent des hermines avec leur couleur blanche, et ces mêmes animaux avec leur couleur brune dans un autre temps ; alors ils les croient différens de l’hérmine. On sait cependant que les hermines du nord sont successivement blanches et brunes dans la même année. Gesner fait mention du même changement de couleur au sujet du roselet des montagnes de Suisse, qui est
|<      <      Page 243      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.