Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Troisième.
•• Squelettes de Bossus et de Rachitiques.
|<      <      Page 70      >      >|
Aller à la page
N.º CXXV. Coupe d’un os frontal fort épais.
Cet os a été scié dans sa partie supérieure à une petite distance de ses bords, on voit dans cette coupe qu’il est poreux et qu’il a jusqu’à cinq lignes d’épaisseur dans quelques endroits.
Squelettes de Bossus et de Rachitiques. N.º CXXVI. Le squelette d’une femme bossue.
Il vient d’un sujet fort vieux, car il n’y reste plus aucune dent, on ne voit pas même les vestiges des alvéoles ; les bords des mâchoires sur lesquels elles devroient paroître, ont été détruits par le frottement ; les os des jambes, sur-tout ceux de la jambe droite, sont un peu courbez, mais la plus grande difformité est dans la colonne vertébrale : la portion que composent les vertèbres des lombes et les deux dernières vertèbres du dos, est inclinée à droite ; la dixième, la neuvième et la huitième vertèbre dorsale forment une courbure qui retourne à gauche ; la septième, la sixième, la cinquième et la quatrième suivent la même direction sur une ligne horizontale ; la troisième, la seconde et la première forment un second contour opposé à celui dont je viens de parler, pour rejoindre les vertèbres du col qui sont à peu près dans leur position naturelle, et sur une même ligne verticale avec la dernière vertèbre des lombes. Le point de la bosse étoit à l’endroit
|<      <      Page 70      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.