Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Troisième.
•• Pièces d’Anatomie conservées dans des liqueurs.
|<      <      Page 171      >      >|
Aller à la page
Pièces d’Anatomie conservées dans des liqueurs.
Lorsque les os ont été préparez avec toutes les précautions nécessaires, ils se maintiennent dans leur entier, et ils conservent même leur blancheur, comme je l’ai déjà dit dans l’article qui concerne leur préparation ; mais les cartilages, les membranes, les chairs, etc. seroient bien-tôt détruites, si l’on ne prenoit des soins continuels pour les préserver de la pourriture et des insectes, et si l’on n’avoit des moyens de mettre ces différentes parties à l’abri des injures de l’air et des attaques des animaux ; pour cela il suffit de les plonger dans une liqueur, mais il faut que cette liqueur soit préparée ou composée de façon qu’elle puisse préserver de la pourriture les parties qu’elle environne, sans les altérer : il faut de plus empêcher l’évaporation qui diminue le volume de ce liquide et en change la qualité ; par ces moyens on conserve toutes sortes de pièces d’anatomie avec les apparences que peuvent avoir les parties récentes d’un cadavre, sans causer aucun changement dans leur forme, comme il arrive lorsqu’on est obligé de les faire dessécher. On sait que toute liqueur salée ou toute liqueur spiritueuse empêche la corruption des chairs, aussi les Anatomistes mettent-ils dans une dissolution d’alun les grosses




|<      <      Page 171      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.