Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Troisième.
•• Momies.
|<      <      Page 282      >      >|
Aller à la page
Momies.
Les Momies dont il est ici question, sont des corps embaumez : on donne particulièrement ce nom à ceux qui ont été tirez des tombeaux des anciens Égyptiens, mais on a étendu plus loin la signification de ce mot, en appellant aussi du nom de momie les cadavres qui ont été desséchez dans les sables brûlans de l’Afrique et de l’Asie : à proprement parler, on ne devroit donner ce nom qu’aux corps embaumez, et peut-être faudroit-il de plus qu’ils eussent été conservez dans cet état pendant un long temps pour être ainsi nommez, car je ne crois pas qu’on puisse dire que les corps qui ont été embaumez en Europe dans le siècle présent, soient des momies : quand même ils auroient été ainsi conservez depuis plusieurs siècles par-tout ailleurs qu’en Égypte, peut-être y auroit-il des gens qui hésiteroient à les reconnoître pour des momies, parce qu’on n’en a presque jamais eu qui ne soient venues de l’Égypte, et parce qu’on pourroit croire que la bonne composition des momies, c’est-à-dire, la meilleure façon d’embaumer les corps, n’auroit été bien connue que par les anciens Égyptiens. Il est vrai que cet usage a été général dans cette Nation, tous les morts y étoient embaumez, et les Égyptiens savoient si bien faire les embaumemens, que l’on trouve dans leurs tombeaux des corps qui y ont été conservez depuis plus de deux mille ans. Ces faits prouvent seulement que les
|<      <      Page 282      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.