Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Troisième.
•• Du sens de la Vûe.
|<      <      Page 305      >      >|
Aller à la page
Histoire Naturelle de l’Homme. Du sens de la Vûe.
Après avoir donné la description des différentes parties qui composent le corps humain, examinons ses principaux organes, voyons le développement et les fonctions des sens, cherchons à reconnoître leur usage dans toute son étendue, et marquons en même temps les erreurs auxquelles nous sommes, pour ainsi dire, assujétis par la Nature. Les yeux paroissent être formez de fort bonne heure dans le fœtus, ce sont même des parties doubles celles qui paroissent se développer les premières dans le petit poulet, et j’ai observé sur des œufs de plusieurs espèces d’oiseaux, et sur des œufs de lézards, que les yeux étoient beaucoup plus gros et plus avancez dans leur développement que toutes les autres parties doubles de leur corps : il est vrai que dans les vivipares, et en particulier dans le fœtus humain, ils ne sont pas à beaucoup près aussi gros à proportion qu’ils le sont dans les embryons des ovipares, mais cependant ils sont plus formez et ils paroissent se développer plus promptement que toutes les autres parties du corps ; il en est de même de l’organe de l’ouïe,
|<      <      Page 305      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.