Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE,AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Vingt-troisième.
•• Le Pluvier doré. Première espèce.
|<      <      Page 81      >      >|
Aller à la page
entière des pluviers, qu’il faut rapporter ce que nous venons de dire de leurs habitudes naturelles ; mais 
cette famille est composée d’un grand nombre d’espèces dont nous allons donner l’énumération et la 
description.

*Le Pluvier doré.o Première espèce.
Le Pluvier doré est de la grosseur d’une tourterelle : sa longueur du bec à la queue, ainsi que du bec aux

* Voyez les planches enluminées, n.º 904.
o En Anglois, green 
plover ; en Allemand, pulvier, pulrosz, see taube, greuner kiwit ; en Italien, 
piviero ; en Catalan, dorada ; en Silésien, brach-vogel ; en Polonois, 
ptak-dessezowy ; en Suédois, aokerhoens ; en Norvégien, akerloe ; en Lappon, 
hutti. On prétend, dit M. Salerne, que la ville de Piviers ou Pithiviers dans 
le Gâtinois, a pris son nom du grand nombre de pluviers qu’on voit dans ses 
environs.
Pluvier. Belon, Hist. nat. des Oiseaux, pag. 260. — Pluvialis. 
Gesner, Avi. pag. 714. — Aldrovande. Avi. tom. III, pag. 528. — Pluvialis 
viridis. Willughby, Ornithol. pag. 229. — Ray, Synops. pag. 111, n.º a. 2 ; 
et pag. 190, n.º 9. — Sibbald. Scot. illustr. part. II, lib. III, pag. 19. 
— Sloane, Jamaïc. pag. 318, n.º X, avec une très-mauvaise figure, tab. 269, 
fig. 1. — Pluvialis flavescens. Jonston, Avi. pag. 113. — Pluvialis 
flavo-virescens. Charleton, Exercit. pag. 113, n.º 2. Idem, Onomazt. pag. 109, 
n.º 2. — Gavia viridis. Klein, Avi. pag. 19, n.º 2. — Pluvialis viridis, 
seu pardalis. Marsigl. Danub. tom. V, pag. 54, avec une figure inexacte, tab. 
25. — Pluvier vert. Albin, tome I, page 66, avec une figure mal coloriée, 
planche 75. — Nota. Klein remarque que la figure du pluvier doré d’Albin, 
est aussi mauvaise pour les couleurs, que l’est pour le dessin celle de 
Marsigli, où cet oiseau est représenté avec un doigt postérieur assez long, 
quoiqu’il n’en ait point du tout. — Rechte brachvogel. Frisch, vol. II, 
XII, II, pl. 9. — Pluvialis cinereus, luteis et albis maculis. Barrère, 
Ornithol. clas. IV, Gen. 7, Sp. 1. — Pluvialis viridis Gesneri, pardalus 
tertius Schwenckfeldii, vivago Bodini ; gallina novalis media. Rzaczynski, 
Auctuar. Hist. nat. Polon. pag. 415. — Pardalus tertius. Schwenckfeld, Avi. 
Siles. pag. 317. — Charadrius. Moehring, Avi. Gen. 90. — Charadrius nigro 
lutescente que variegatus, pectore concolore. Linnæus, Fauna Suec. n.º 157. 
— Charadrius pedibus cinereis corpore nigro viridique maculato, sabtus albido. 
— Pluvialis. Idem, Syst. nat. ed. X, Gen. 79, Sp. 8. — Plavialis supernè 
nigricans, maculis flavescentibus varia, infernè alba : collo inferiore et 
pectore griseis, maculis flavescentibus variegatis : rectricibus nigricantibus, 
albo flavicante transversim striatis… Pluvialis aurea. Brisson, Ornithol. tome 
V, p. 43.
 
|<      <      Page 81      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.