Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE,AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Vingt-troisième.
•• Le Plongeon cat-marin. Troisième espèce.
|<      <      Page 256      >      >|
Aller à la page
direction ; il paroissoit n’avoir rien perdu de sa liberté naturelle ; il étoit sur une rivière où il 
trouvoit sa vie en happant de petits poissons.

Le Plongeon cat-marin. Troisième espèce.
Ce Plongeon, fort semblable à notre petit plongeon d’eau douce, nous a été envoyé des côtes de Picardie, qu’il fréquente sur-tout en hiver, et ou les pêcheurs l’appellent cat-marin (chat de mer), parce qu’il mange et détruit beaucoup de frai de poisson : souvent ils le prennent dans les filets tendus pour les macreuses, avec lesquelles ce plongeon arrive ordinairement ; car on observe qu’il s’éloigne l’été, comme s’il alloit passer cette saison plus au Nord : quelques-uns cependant, au rapport des matelots, nichent dans les Sorlingues, sur des rochers où ils ne peuvent arriver qu’en partant de l’eau par un effort de saut, aidé du mouvement des vagues, car sur terrel, ils sont comme les autres plongeons dans l’impuissance

l « J’ai trouvé un jour deux de ces plongeons jetés au bord de 
la mer par les vagues ; ils étoient couchés sur le sable, remuant les pieds et 
les ailes, et se traînant à peine ; je les ramassai comme des pierres ; 
cependant ils n’étoient point blessés, et l’un d’eux jeté en l’air, 
vola, se plongea, et se joua dans l’eau à nos yeux. » Observation 
communiquée par M. Baillon, de Montreuil-sur-mer. 
|<      <      Page 256      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.