Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE,AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Vingt-troisième.
•• L’Ibis blanc.
|<      <      Page 14      >      >|
Aller à la page
Nous avons dit que les Anciens distinguoient deux espèces d’ibis, l’une blanche et l’autre noire ; nous 
n’avons vu que la blanche, et nous l’avons fait représenter dans nos planches enluminées ; et à 
l’égard de l’ibis noir, quoique M. Perrault prétende qu’il a été apporté en Europe, plus souvent 
que l’ibis blanc ; cependant aucun Naturaliste, ne l’a vu depuis Belon, et nous n’en savons que ce 
qu’en a dit cet Observateur.

*L’Ibis blanci.
Cet oiseau est un peu plus grand que le courlis et l’est un peu moins que la cigogne : sa longueur de la pointe du bec au bout des ongles, est d’environ trois pieds et demi : Hérodote en donne la description, en disant que cet oiseau a les jambes hautes et nues ; la face et le front également dénués de plumes ; le bec arqué ; les pennes de la queue et des ailes noires, et le reste du plumage blanc. Nous ajouterons à ces caractères,

* Voyez les planches enluminées, n.º 389.
i Ibis non ex toto nigra. 
Prosp. alp. Ægypt. vol. I, pag. 199. — Ardea capite lævi, corpore albo, 
rostro flavescente, apice pedibusque nigris.… Ibis. Linnæus, Syst. nat. ed. 
X, Gen. 76, Sp. 18. — Numenius sordidè albo-rufescens ; capite anteriore 
nudo, rubro ; lateribus rubro-purpureo et carneo colore maculatis ; remigibus 
majoribus nigris ; rectricibus sordidè albo-rufescentibus, rostro in exortu 
dilutè luteo, in extremitate aurantio ; pedibus griseis..… Ibis candida. 
Brisson, Ornithol. tome V, page 349.
 
|<      <      Page 14      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.