Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Second.
•• PREMIERE EXPERIENCE.
|<      <      Page 176      >      >|
Aller à la page
la lumière tombe sur ces corps, et de la hauteur du plan dans lequel ils se trouvent.
Lorsqu’il y a dans 
une liqueur des corps qui se meuvent avec une grande vîtesse, sur-tout lorsque ces corps sont à la surface, 
ils forment par leur mouvement une espèce de sillon dans la liqueur, qui paroît suivre le corps en 
mouvement, et qu’on seroit porté à prendre pour une queue ; cette apparence m’a trompé quelquefois dans 
les commencemens, et j’ai reconnu bien clairement mon erreur, lorsque ces petits corps venoient à en 
rencontrer d’autres qui les arrêtoient, car alors il n’y avoit plus aucune apparence de queue. Ce 
sont-là les petites remarques que j’ai faites, et que j’ai cru devoir communiquer à ceux qui voudroient 
faire usage du microscope sur les liqueurs.

PREMIERE EXPERIENCE.

J’ai fait tirer des vésicules séminales 
d’un homme mort de mort violente, dont le cadavre étoit récent et encore chaud, toute la liqueur qui y 
étoit contenue, et l’ayant fait mettre dans un crystal de montre couvert, j’en ai pris une goutte assez 
grosse avec un cure-dent, et je l’ai mise sur le porte-objet d’un très-bon microscope double, sans y 
avoir ajoûté de l’eau et sans aucun mélange. La première chose qui s’est présentée, étoient des 
vapeurs qui montoient de la liqueur vers la lentille et qui l’obscurcissoient. Ces vapeurs s’élevoient de 
la liqueur séminale qui étoit encore chaude, et il fallut essuyer trois ou quatre fois la lentille avant que 
de pouvoir rien distinguer. Ces 
 
|<      <      Page 176      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.