Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Second.
•• CHAPITRE IX. Variétés dans la génération des animaux.
|<      <      Page 306      >      >|
Aller à la page
CHAPITRE IX. Variétés dans la génération des animaux.
La matière qui sert à la nutrition et à la reproduction des animaux et des végétaux, est donc la même ; c’est une substance productive et universelle composée de molécules organiques toûjours existantes, toûjours actives, dont la réunion produit les corps organisez. La Nature travaille donc toûjours sur le même fond, et ce fond est inépuisable ; mais les moyens qu’elle emploie pour le mettre en valeur, sont différens les uns des autres, et les différences ou les convenances générales méritent que nous y fassions attention, d’autant plus que c’est de-là que nous devons tirer les raisons des exceptions et des variétés particulières. On peut dire en général que les grands animaux sont moins féconds que les petits ; la baleine, l’éléphant, le rhinocéros, le chameau, le bœuf, le cheval, l’homme, etc. ne produisent qu’un fœtus, et très-rarement deux, tandis que les petits animaux, comme les rats, les harengs, les insectes, produisent un grand nombre de petits. Cette différence ne viendroit-elle pas de ce qu’il faut beaucoup plus de nourriture pour entretenir un grand corps que pour en nourrir un petit, et que, proportion gardée, il y a dans les grands animaux beaucoup moins de nourriture superflue qui puisse devenir semence, qu’il n’y en a dans les petits animaux ? Il est certain que les petits animaux
|<      <      Page 306      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.