Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Second.
•• CHAPITRE IV. De la génération des Animaux.
|<      <      Page 53      >      >|
Aller à la page
pouvoir dire qu’il y avoit d’autres forces pénétrantes qui s’exerçoient dans les corps organisez, 
comme l’expérience nous en assure. J’ai prouvé par des faits que la matière tend à s’organiser, et 
qu’il existe un nombre infini de parties organiques, je n’ai donc fait que généraliser les observations, 
sans avoir rien avancé de contraire aux principes méchaniques, lorsqu’on entendra par ce mot ce que l’on 
doit entendre en effet, c’est-à-dire, les effets généraux de la Nature.


CHAPITRE IV. De la génération des Animaux.
Comme l’organisation de l’homme et des animaux est la plus parfaite et la plus composée, leur reproduction est aussi la plus difficile et la moins abondante ; car j’excepte ici de la classe des animaux ceux qui, comme les polypes d’eau douce, les vers, etc. se reproduisent de leurs parties séparées, comme les arbres se reproduisent de boutures, ou les plantes par leurs racines divisées et par cayeux ; j’en excepte encore les pucerons et les autres espèces qu’on pourroit trouver, qui se multiplient d’eux-mêmes et sans copulation : il me paroît que la reproduction des animaux qu’on coupe, celle des pucerons, celle des arbres par les boutures, celle des plantes par racines ou par cayeux, sont suffisamment expliquées par ce que nous avons dit dans le
|<      <      Page 53      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.