Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Second.
•• CHAPITRE III. De la nutrition et du développement.
|<      <      Page 41      >      >|
Aller à la page
emprunte de la destruction même, des moyens pour opérer la reproduction, puisque l’assimilation qui est 
une cause de mort, est en même temps un moyen nécessaire pour produire le vivant.
Détruire un être 
organisé, n’est comme nous l’avons dit, que séparer les parties organiques dont il est composé, ces 
mêmes parties restent séparées jusqu’à ce qu’elles soient réunies par quelque puissance active ; mais 
quelle est cette puissance ? celle que les animaux et les végétaux ont de s’assimiler la matière qui leur 
sert de nourriture, n’est-elle pas la même, ou du moins n’a-t-elle pas beaucoup de rapport avec celle qui 
doit opérer la reproduction ?


CHAPITRE III. De la nutrition et du développement.
Le corps d’un animal est une espèce de moule intérieur, dans lequel la matière qui sert à son accroissement se modèle et s’assimile au total ; de manière que sans qu’il arrive aucun changement à l’ordre et à la proportion des parties, il en résulte cependant une augmentation dans chaque partie prise séparément, et c’est cette augmentation de volume qu’on appelle développement, parce qu’on a cru en rendre raison en disant que l’animal étant formé en petit comme il l’est en grand, il n’étoit pas difficile de concevoir que ses parties se développoient à mesure qu’une
|<      <      Page 41      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.