Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• Oiseaux étrangers, qui ont rapport aux Choucas. I. Le Choucas moustache.
|<      <      Page 79      >      >|
Aller à la page
Oiseaux étrangers, qui ont rapport aux Choucas. I. *Le Choucas moustachea.
Cet oiseau qui se trouve au cap de Bonne-espérance, est à peu-près de la grosseur du merle ; il a le plumage noir et changeant des choucas, et la queue plus longue à proportion qu’aucun d’entre eux ; toutes les pennes qui la composent sont égales, et les ailes étant pliées n’atteignent qu’à la moitié de sa longueur. Ce sont les quatrième et cinquième pennes de l’aile qui sont les plus longues de toutes, elles ont deux pouces et demi plus que la première. Il y a deux choses à remarquer dans l’extérieur de cet oiseau, 1.º ces poils noirs, longs et flexibles qui naissent de la base du bec supérieur, et qui sont une fois plus longs que le bec, outre plusieurs autres poils plus courts, plus roides et dirigés en avant qui environnent cette même base jusqu’aux coins de la bouche : 2.º Ces plumes longues et étroites de la partie supérieure du cou, lesquelles glissent et jouent sur le dos, suivant que le cou prend différentes situations, et qui forment à l’oiseau une espèce de crinière.

* Voyez les Planches enluminées, n.º 226.
a C’est le 
Choucas du Cap de Bonne-Espérance de M. Brisson, tome II, page 33.
 
|<      <      Page 79      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.