Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• Les Grives.
|<      <      Page 266      >      >|
Aller à la page
Les Grives.
La famille des grives a sans doute beaucoup de rapports avec celle des merlesa, mais pas assez néanmoins pour qu’on doive les confondre toutes deux sous une même dénomination, comme ont fait plusieurs Naturalistes ; et en cela le commun des hommes me paroît avoir agi plus sagement en donnant des noms distincts à des choses vraiment distinctes : on a appelé grives ceux de ces oiseaux dont le plumage étoit griveléb, ou marqué sur la poitrine de petites mouchetures disposées avec une sorte de régularitéc ; au contraire, on a appelé merles ceux dont le plumage étoit uniforme, ou varié seulement par de grandes parties ; nous adoptons cette distinction de noms d’autant plus volontiers que la différence du plumage n’est pas la seule qui se trouve entre ces oiseaux ; et

a Merulæ et turdi amicæ sunt aves, dit Pline, on ne peut guère 
douter que les merles et les grives n’aillent de compagnie, puisqu’on les 
prend communément dans les mêmes piéges.
b Ce mot grivelé est 
formé visiblement du mot grive, et celui-ci paroît l’être d’après le cri 
de la plupart de ces oiseaux.
c Quoique les Anciens ne fissent guère 
la description des oiseaux très-connus, cependant un trait échappé à 
Aristote, suppose que tous les oiseaux compris sous le nom Grec 
, qui répond à notre mot 
François grives, étoient mouchetés, puisqu’en parlant du turdus iliacus, 
qui est notre mauvis, il dit que c’est l’espèce qui a le moins de ces 
mouchetures. Voyez Historia Animalium, lib. IX, cap. XX.
 
|<      <      Page 266      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.