Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• Le Troupiale.
|<      <      Page 203      >      >|
Aller à la page
*Le Troupialea.
Ce qu’il y a de plus remarquable dans l’extérieur de cet oiseau, c’est son long bec pointu, les plumes étroites de sa gorge, et la grande variété de son plumage : on n’y compte cependant que trois couleurs, le jaune orangé, le noir et le blanc ; mais ces couleurs semblent se multiplier par leurs interruptions réciproques et par l’art de leur distribution : le noir est répandu sur la tête, la partie antérieure du cou, le milieu du dos, la queue et les ailes ; le jaune orangé occupe les intervalles et tout le dessous du corps ; il reparoît encore dans l’irisb et sur la partie antérieure des ailes ; le noir qui règne sur le reste, est interrompu par deux taches blanches oblongues, dont l’une est située à l’endroit des couvertures de ces mêmes ailes, et l’autre à l’endroit de leurs pennes moyennes. Les pieds et les ongles sont tantôt noirs et tantôt

* Voyez les Planches enluminées, n.º 532.
a C’est le 
Troupiale de M. Brisson, tome II, page 86. Il le nomme en Latin, Icterus ; 
(l’un des noms latins du loriot, et qui ne peut convenir aux troupiales noirs) 
d’autres Pica, Cissa, Picus, Turdus, Xanthornus, Coracias ; les Sauvages du 
Bresil, Guira Tangeima ; ceux de la Guyane, Yapou ; nos Colons, Cul-jaune ; les 
Anglois lui ont donné dans leur langue une partie des noms ci-dessus ; Albin, 
celui d’oiseau de Banana.
b Albin ajoute que l’œil est entouré 
d’une large bande de bleu ; mais il est le seul qui l’ait vue, c’est 
apparemment une variété accidentelle.
 
|<      <      Page 203      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.