Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• Le Troupiale tacheté de Cayenne.
|<      <      Page 223      >      >|
Aller à la page
*Le Troupiale tacheté de Cayenne.
Les taches de ce petit troupiale résultent de ce que presque toutes ses plumes qui ont du brun ou du noirâtre dans leur milieu, sont bordées tout autour d’un jaune plus ou moins orangé sur les ailes, la queue et la partie inférieure du corps ; et d’un jaune plus ou moins rembruni sur le dos et toute la partie supérieure du corps. La gorge est sans tache et de couleur blanche : un trait de même couleur qui passe immédiatement sur l’œil, se prolonge en arrière entre deux traits noirs parallèles, dont l’un accompagne le trait blanc par-dessus, et l’autre embrasse l’œil par-dessous : l’iris est d’un orangé vif et presque rouge ; tout cela donne du jeu et de l’expression à la physionomie du mâle ; je dis du mâle, car la femelle n’a aucune physionomie, quoiqu’elle ait aussi l’iris orangée : à l’égard de son plumage, c’est du jaune lavé qui se brouillant avec du blanc sale, produit la plus fade uniformité. Ces oiseaux ont le bec épais et pointu des troupiales, et d’un cendré bleuâtre, leurs pieds sont couleur de chair. On jugera des proportions de leur forme par la figure indiquée ci-dessus. Le carouge tacheté de M. Brissona, qui a plusieurs

* Voyez les Planches enluminées, n.º 448, fig. 1, le mâle ; fig. 
2, la femelle.
a Tome II, page 126.
 
|<      <      Page 223      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.