Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• Le Magnifique de la nouvelle Guinée ou le Manucode à bouquets.
|<      <      Page 166      >      >|
Aller à la page
*Le Magnifique de la nouvelle Guinée ou le Manucode à bouquetsa.
Les deux bouquets dont j’ai fait le caractère distinctif de cet oiseau, se trouvent derrière le cou et à sa naissance. Le premier est composé de plusieurs plumes étroites, de couleur jaunâtre, marquées près de la pointe d’une petite tache noire, et qui au lieu d’être couchées comme à l’ordinaire, se relèvent sur leur base, les plus proches de la tête jusqu’à l’angle droit, et les suivantes de moins en moins. Au-dessous de ce premier bouquet, on en voit un second plus considérable, mais moins relevé et plus incliné en arrière. Il est formé de longues barbes détachées qui naissent de tuyaux fort courts, et dont quinze ou vingt se réunissent ensemble pour former des espèces de plumes couleur de paille : ces plumes semblent avoir été coupées carrément par le bout, et font des angles plus ou moins aigus avec le plan des épaules. Ce second bouquet est accompagné, de droite et de gauche, de plumes ordinaires, variées de brun et d’orangé, et il est terminé en arrière, je veux dire du côté du dos,

* Voyez les Planches enluminées, n.º 631.
a Cet oiseau a 
du rapport avec le Manucodiata cirrata d’Aldrovande, tome I, pages 811 et 814. 
Ce dernier a un bouquet pareil, formé pareillement de plumes effilées, de 
même couleur et posées de même ; mais il paroît plus grand, et il a le bec 
et la queue beaucoup plus longs.
 
|<      <      Page 166      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.