Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• Le Kink.
|<      <      Page 253      >      >|
Aller à la page
*Le Kink.

Cette nouvelle espèce arrivée dernièrement de la Chine, nous a paru avoir assez de 
rapport avec le carouge d’une part, et de l’autre avec le merle, pour faire la nuance entre les deux : il 
a le bec comprimé par les côtés comme le merle, mais les bords en sont sans échancrures comme dans celui 
du carouge ; et c’est avec raison que M. Daubenton le jeune lui a donné un nom particulier, comme à une 
espèce distincte et séparée des deux autres espèces qu’elle semble réunir par un chaînon commun.
Le 
kink est plus petit que notre merle ; il a la tête, le cou, le commencement du dos et de la poitrine d’un 
gris cendré, et cette couleur se fonce davantage aux approches du dos : tout le reste du corps, tant dessus 
que dessous est blanc, ainsi que les couvertures des ailes, dont les pennes sont d’une couleur d’acier 
poli, luisante, avec des reflets qui jouent entre le verdâtre et le violet. La queue est courte, étagée et 
mi-partie de cette même couleur d’acier poli et de blanc, de manière que sur les deux pennes du milieu, le 
blanc ne consiste qu’en une petite tache à leur extrémité ; cette tache blanche s’étend d’autant 
plus haut sur les pennes suivantes, qu’elles s’éloignent davantage des deux pennes du milieu, et la 
couleur d’acier poli se retirant toujours devant le blanc qui gagne du terrein, se réduit enfin sur les 
deux pennes les plus extérieures, à une petite tache près de leur origine.
 

* Voyez les Planches enluminées, n.º 617.
|<      <      Page 253      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.