Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• Le Baltimore.
|<      <      Page 231      >      >|
Aller à la page
*Le Baltimorea.
Cet oiseau d’Amérique a pris son nom de quelque rapport aperçu entre les couleurs de son plumage ou leur distribution, et les armoiries de Mylord Baltimore. C’est un petit oiseau de la grosseur d’un moineau-franc, pesant un peu plus d’une once ; qui a six à sept pouces de longueur, onze à douze de vol, la queue composée de douze pennes, longue de deux à trois pouces et dépassant les ailes en repos presque de la moitié de sa longueur. Une sorte de capuchon d’un beau noir lui couvre la tête et descend par-devant sur la gorge, et par-derrière jusque sur les épaules ; les grandes couvertures et les pennes des ailes sont pareillement noires ainsi que les pennes de la queue, mais les premières sont bordées de blanc et les dernières ont de l’orangé à leur extrémité et d’autant plus qu’elles s’éloignent davantage des deux pennes du milieu qui n’en ont point du tout ; le reste du plumage est d’un très-bel orangé, enfin le bec et les pieds sont de couleur de plomb. La femelle que j’ai observée dans le Cabinet du Roi, avoit toute la partie antérieure d’un beau noir, comme le mâle, la queue de la même couleur, les grandes

* Voyez les Planches enluminées, n.º 506, fig. 1.
a 
C’est le Baltimore de M. Brisson qui en a fait son dix-neuvième troupiale, 
tome II, page 109 ; et le Baltimore-bird de Catesby, tome I, page et planche 
48.
 
|<      <      Page 231      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.