Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• La Rousserolle.
|<      <      Page 293      >      >|
Aller à la page
*La Rousserollea.
On a donné à cet oiseau le nom de Rossignol de rivière, parce que le mâle chante la nuit comme le jour, tandis que la femelle couve, et parce qu’il se plaît dans les endroits humides ; mais il s’en faut bien que son chant soit aussi agréable que celui du rossignol, quoiqu’il ait plus d’étendue : il l’accompagne ordinairement d’une action très-vive, et d’un trémoussement de tout son corps : il grimpe le long des roseaux et des saules peu élevés, comme font les grimpereaux, et il vit des insectes qu’il y trouve. L’habitude qu’a la rousserolle de fréquenter les marécages, semble l’éloigner de la classe des grives, mais elle s’en rapproche tellement par sa forme extérieure, que M. Klein qui l’a vue presque vivante, puisqu’on en tua

* Voyez les Planches enluminées, n.º 513.
a C’est la 
sixième grive de M. Brisson, tome II, page 219. Belon a cru mal-à-propos que 
c’étoit l’alcyon vocal d’Aristote ; car cet alcyon a le dos bleu : on lui 
a donné le nom de rousserolle, à cause de la couleur rousse de son plumage, 
d’autres celui de roucherolle, parce qu’elle se tient parmi les rouches, 
c’est-à-dire, parmi les joncs ; d’autres celui de tire-arrache, à cause de 
son cri : selon Belon elle prononce distinctement ces syllabes : toro, tret, 
fuys, huy, tret. En Latin, Turdus palustris, Junco, Cinclus, Passer aquaticus ; 
en Italien, Passere d’acqua ; en Allemand, Bruch-weiden-rohr-drossel ; en 
Anglois, Greater-reed-sparrow ; en Américain, Atototloquichitl, selon 
Nieremberg ; Acototloquichitl, selon Fernandez ; Caracura, selon Laët.
 
|<      <      Page 293      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.