Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• La Corneille mantelée.
|<      <      Page 61      >      >|
Aller à la page
*La Corneille manteléea.
Cet oiseau se distingue aisément de la corbine et de la frayonne ou du freux par les couleurs de son plumage : il a la tête, la queue et les ailes d’un beau noir avec des reflets bleuâtres, et ce noir tranche avec une espèce de scapulaire gris-blanc qui s’étend par-devant et par-derrière, depuis les épaules jusqu’à l’extrémité du corps ; c’est à cause de cette espèce de scapulaire ou de manteau, que les Italiens lui ont donné le nom de Monacchia (moinesse), et les François celui de Corneille mantelée. Elle va par troupes nombreuses comme le freux, et elle est peut-être encore plus familière avec l’homme, s’approchant par préférence, sur-tout pendant l’hiver, des lieux habités, et vivant alors de ce qu’elle trouve dans les égouts, les fumiers, etc. Elle a encore cela de commun avec le freux, qu’elle

* Voyez les Planches enluminées, n.º 76.
a C’est la 
Corneille mantelée de M. Brisson, tome II, page 19. Il n’est point question 
de cette espèce chez les Anciens, soit Grecs, soit Latins. Les Modernes l’ont 
nommée en Grec,  
 
; en Latin, Cornix cinerea, varia, Hyberna, sylvestris, Corvus semi-cinercus ; 
en Italien, Mulacchia ou Munacchia, ou plutôt Monacchia ; en Allemand, 
Holzkrae, Schiltkrae, Nabelkrae, Bundtekrae, Pundterkrāe ; Winterkrae, 
Asskrae, Grauekrae ; en Suédois, Kraoka ; en Polonois, Vrona ; en Anglois, 
Royston-Crow, Sea-Crou, Hooded-Crow ; en François en différens temps et en 
différentes provinces, Corneille mantelée, emmantelée, sauvage, cendrée, 
etc.
 
|<      <      Page 61      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.