Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• La Corbine ou Corneille noire.
|<      <      Page 45      >      >|
Aller à la page
*La Corbine ou Corneille noirea.
Quoique cette corneille diffère à beaucoup d’égards du grand corbeau, sur-tout par la grosseur et par quelques-unes de ses habitudes naturelles, cependant il faut avouer que d’un autre côté elle a assez de rapports avec lui, tant de conformation et de couleur que d’instinct, pour justifier la dénomination de corbine, qui est en usage dans plusieurs endroits, et que j’adopte par la raison qu’elle est en usage. Ces corbines passent l’été dans les grandes forêts, d’où elles ne sortent de temps en temps que pour chercher leur subsistance et celle de leur couvée. Le fond principal de cette subsistance, au printemps, ce sont les œufs de perdrix dont elles sont très-friandes, et qu’elles savent même percer fort adroitement pour les porter à leurs petits sur la pointe de leur bec : comme elles en

* Voyez les Planches enluminées, n.º 483.
a C’est la 
Corneille de M. Brisson, tome II, page 12. En Chaldéen, Kurka ; en Grec, 
 ; en Grec moderne, 
 
 
 ; en Italien, Cornice, Cornacchia, 
Cornacchio, Gracchia ; en Espagnol, Corneia ; en Allemand, Krae, Schwartz Krahe 
; en Anglois, a Crow ; en Illyrien, Wrana, en Catalan, Graula, Busaroca, Cucula 
; en vieux François, Graille, Graillat ; en Touraine et ailleurs, selon M. 
Salerne, Grolle ; en Bourbonnois, Agrolle ; en Sologne, Couale ; en Berri, Couar 
; en Auvergne, Couas ; en Piémont, Croace, (d’où vient croacer). On lui 
donne encore les noms suivans, dont quelques-uns paroissent corrompus, Hachoac, 
Karime, Borositis, Xercula, Kokis, etc.
 
|<      <      Page 45      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.