Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• L’Acolchi de Séba.
|<      <      Page 206      >      >|
Aller à la page
L’Acolchi de Sébaa.
Séba a pris ce nom dans Fernandezb, et l’ayant appliqué arbitrairement, selon son usage, à un oiseau tout différent de celui dont parle cet Auteur, au moins quant au plumage, il a encore appliqué à ce même oiseau ce qu’a dit Fernandez du véritable acolchi, savoir, que les Espagnols l’appellent Tordo, c’est-à-dire, étourneau. Ce faux acolchi de Séba a un long bec jaune sortant d’une tête toute noire, la gorge de cette dernière couleur ; la queue noirâtre ainsi que les ailes ; celles-ci ont pour ornement de petites plumes couleur d’or qui font un bon effet sur ce fond rembruni. Séba donne son acolchi pour un oiseau d’Amérique, et j’ignore pourquoi M. Brisson, qui ne cite d’autre autorité que celle de Séba, ajoute qu’on le trouve sur-tout au Mexiquec. Il est vrai que le mot acolchi est Mexicain, mais on ne peut assurer la même chose de l’oiseau auquel Séba a trouvé bon de l’appliquer.

a Le vrai nom est Acolchichi que j’ai raccourci pour le rendre 
d’une prononciation moins désagréable. Voyez Séba, tome I, page 90 ; et 
Planche LV, fig. 4.
b De Avibus novæ Hispaniæ, cap. IV, pag. 
14.
c Voyez son Ornithologie, tome II, page 88. Il lui a donné en 
conséquence le nom de troupiale du Mexique.
 
|<      <      Page 206      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.