Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• IV. Le Choucari de la nouvelle Guinée.
|<      <      Page 81      >      >|
Aller à la page
de nos choucas, et le plumage gris de l’un d’eux, (même un peu plus gris) au moins quant à la partie 
supérieure du corps ; mais il est moins gros et a le bec plus large à sa base, en quoi il se rapproche du 
colnud. Il s’en éloigne par la longueur de ses ailes qui atteignent presque l’extrémité de sa queue, et 
il s’éloigne du colnud et des choucas par les couleurs du dessous du corps, lesquelles consistent en une 
rayure noire et blanche qui s’étend jusque sous les ailes, et qui a quelque rapport avec celle des pics 
variés.

IV. *Le Choucari de la nouvelle Guinée.
La couleur dominante de cet oiseau (car nous n’en connoissons que la superficie) est un gris-cendré, plus foncé sur la partie supérieure, plus clair sur la partie inférieure, et se dégradant presque jusqu’au blanc sous le ventre et ses entours. Les deux seules exceptions qu’il y ait à faire à cette espèce d’uniformité de plumage, c’est 1.º une bande noire qui environne la base du bec, et se prolonge jusqu’aux yeux ; 2.º les grandes pennes des ailes qui sont d’un brun-noirâtre. Le choucari a les narines recouvertes en entier comme les choucas, il a aussi le bec conformé à peu-près de même,

* Ainsi nommé par M. Daubenton le jeune, à qui je dois aussi sa 
description et celle de l’espèce précédente, n’ayant pas été à portée 
de voir ces oiseaux arrivés tout récemment à Paris. Voyez les Planches 
enluminées, n.º 630. 
|<      <      Page 81      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.