Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-huitième.
•• III. Le Loriot des Indes
|<      <      Page 264      >      >|
Aller à la page
sont brunes, encore ont-elles un œil jaunâtre et sont-elles terminées de jaune.
III. Le LORIOT DES 
INDESe. C’est le plus jaune des loriots ; car il est en entier de cette couleur, excepté, 1.º 
un fer-à-cheval qui embrasse le sommet de la tête et aboutit des deux côtés à l’angle de l’ouverture 
du bec ; 2.º quelques taches longitudinales sur les couvertures des ailes ; 3.º une bande qui traverse la 
queue vers le milieu de sa longueur ; le tout de couleur azurée, mais le bec et les pieds sont d’un rouge 
éclatant.
 

e C’est le nom que lui donnent Aldrovande, tome I, page 862 ; et M. 
Brisson qui en a fait son soixantième merle. Voyez le tome II, page 328. 
|<      <      Page 264      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.