Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• VII. La Tourte.
|<      <      Page 557      >      >|
Aller à la page
}sont rayés de jaune, de rouge et de blanc ; la tourterelle rayée des Indesk, qui n’est pas 
rayée longitudinalement sur le cou comme la précédente, mais transversalement sur le corps et les ailes ; 
la tourterelle d’Amboinel, aussi rayée transversalement de lignes noires sur le cou et la 
poitrine, avec la queue très-longue : mais comme nous n’avons vu aucun de ces quatre oiseaux en nature, et 
que les Auteurs qui les ont décrits, les nomment colombes ou pigeons ; nous ne devons pas décider si tous 
appartiennent plus à la tourterelle qu’au pigeon.

VII. La Tourte.
Dans le nouveau continent, on trouve d’abord la tourterelle de Canada qui, comme je l’ai dit, est de la même espèce que notre tourterelle d’Europe. Un autre oiseau qu’avec les voyageurs nous appellerons tourte, est celui qui a été donné par Catesbym, sous le nom de tourterelle de la Caroline. Il nous paroît être le même* ; la seule différence qu’il y ait

k Pigeon-barré. Edwards, Hist. of Birds, tom. I, pl. XVI. — 
Brisson, Ornithol. tome I, page 109.
l Columba rufa ; caudâ 
longissimâ ; pennis collum et pectus tegentibus nigricante transversim striatis 
; remigibus fuscis, rectricibus fuscorufescentibus.… Turtur Amboinensis. La 
tourterelle d’Amboine. Ornith. pag. 127, avec une figure ; pl. IX, fig. 
3.
m Hist. nat. de la Caroline, tome I, page 24, avec une figure 
coloriée.
 
|<      <      Page 557      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.