Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• V. Le Rhaad, autre petite Outarde huppée d’Afrique.
|<      <      Page 61      >      >|
Aller à la page
V. Le Rhaad, autre petite Outarde huppée d’Afrique.
Le Rhaad est distingué de notre petite outarde de France par sa huppe, et du houbaara d’Afrique, en ce qu’il n’a pas comme lui le cou orné d’une fraise ; du reste, il est de la même grosseur que celui-ci ; il a la tête noire, la huppe d’un bleu-foncé, le dessus du corps et des ailes jaunes, tacheté de brun, la queue d’une couleur plus claire, rayée transversalement de noir, le ventre blanc et le bec fort, ainsi que les jambes. Le petit rhaad ne diffère du grand que par sa petitesse (n’étant pas plus gros qu’un poulet ordinaire), par quelques variétés dans le plumage, et par ce qu’il est sans huppe ; mais avec tout cela, il seroit possible qu’il fût de la même espèce que le grand, et qu’il n’en différât que par le sexe ; je fonde cette conjecture, 1.º sur ce qu’habitant le même climat il n’a point d’autre nom ; 2.º sur ce que dans presque toutes les espèces d’oiseaux, excepté les carnassiers, le mâle paroît avoir une plus grande puissance de développement qui se marque au dehors par la hauteur de la taille, par la force des muscles, par l’excès de certaines parties, telles que les membranes charnues, les éperons, etc. par les huppes, les aigrettes et les fraises
|<      <      Page 61      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.