Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• Oiseaux étrangers qui paroissent avoir du rapport avec les Perdrix et avec les Cailles. I. Les Colins.
|<      <      Page 482      >      >|
Aller à la page
Oiseaux étrangers qui paroissent avoir du rapport avec les Perdrix et avec les Cailles. I. Les Colins.
Les Colins sont des oiseaux du Mexique, qui ont été indiqués plutôt que décrits par Fernandeza, et au sujet desquels il a échappé à ceux qui ont copié cet Écrivain plus d’une méprise qu’il est à propos de rectifier avant tout. Premièrement, Nieremberg qui fait profession de ne parler que d’après les autres, et qui ne parle ici des colins que d’après Fernandezb, ne fait aucune mention du cacacolin du chapitre CXXXIV, quoique ce soit un oiseau de même espèce que les colins. En second lieu, Fernandez parle de deux acolins ou cailles d’eau, aux chapitres X et CXXXI ; Nieremberg fait mention du premier, et fort mal-à-propos, à la suite des colins, puisque c’est un oiseau aquatique, ainsi que celui du chapitre CXXXI dont il ne dit rien.

a Voyez Fernandez, Historia Avium novæ Hispaniæ, cap. XXIV, XXV, 
XXXIX, LXXXV et CXXXIV.
b Voyez Joann. Euseb. Nierembergi Historia 
naturæ maxime peregrinæ. Lib. X, cap. LXXII, pag. 232.
 
|<      <      Page 482      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.