Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• Le Pigeon.
|<      <      Page 491      >      >|
Aller à la page
Le Pigeon. Planche XVII et suivantes de ce volume.
Il étoit aisé de rendre domestiques des oiseaux pesans, tels que les coqs, les dindons et les paons ; mais ceux qui sont légers et dont le vol est rapide, demandoient plus d’art pour être subjugués ; une chaumière basse dans un terrein clos, suffit pour contenir, élever et faire multiplier nos volailles ; il faut des tours, des bâtimens élevés faits exprès, bien enduits en dehors et garnis en dedans de nombreuses cellules, pour attirer, retenir et loger les Pigeons ; ils ne sont réellement ni domestiques comme les chiens et les chevaux, ni prisonniers comme les poules, ce sont plutôt des captifs volontaires, des hôtes fugitifs, qui ne se tiennent dans le logement qu’on leur offre qu’autant qu’ils s’y plaisent, autant qu’ils y trouvent la nourriture abondante, le gîte agréable et toutes les commodités, toutes les aisances nécessaires à la vie : pour peu que quelque chose leur manque ou leur déplaise, ils quittent et se dispersent pour aller ailleurs ; il y en a même qui préfèrent constamment les trous poudreux des vieilles murailles aux boulins les plus propres de nos colombiers ; d’autres qui se gîtent dans des fentes et des creux d’arbres ; d’autres qui semblent fuir nos habitations et que rien ne peut y attirer ; tandis qu’on en
|<      <      Page 491      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.