Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• Le Faisan.
|<      <      Page 328      >      >|
Aller à la page
*Le Faisana.
Il suffit de nommer cet oiseau pour se rappeler le lieu de son origine ; le Faisan, c’est-à-dire, l’oiseau du Phase étoit, dit-on, confiné dans la Colchide avant l’expédition des Argonautesb ; ce sont ces Grecs qui, en remontant le Phase pour arriver à Colchos, virent ces beaux oiseaux répandus sur les bords du fleuve, et qui en les rapportant dans leur patrie, lui firent un présent plus riche que celui de la Toison d’or. Encore aujourd’hui les faisans de la Colchide ou Mingrélie, et de quelques autres contrées voisines, sont les plus beaux et les plus gros que l’on connoissec ;

* Voyez les planches enluminées, n.º 121, le mâle ; et n.º 122, 
la femelle.
a En Grec, 
 ; en Latin, 
Phasianus ; en Turquie, Surglun ; en Italien, Fasano ; en Allemand, Fasan ; en 
Anglois, Pheasant. — Faisan. Belon, Hist. naturelle des Oiseaux, page 253, 
avec une figure assez bonne. — Phasianus. Gesner, Avi. pag. 683. — Phaisan. 
Albin, tome I, page 23, avec des figures du mâle et de la femelle, planches XXV 
et XXVI. — Fagiano. Olina, page 49, avec une figure. — Phasianus. Frisch, 
avec une bonne figure coloriée, planche CXXIII.
b	Argivâ primùm 
sum transportata carinâ
	Ante mihi notum nil, nisi Phasis, erat. 
Martial.
c Marco Paolo assure que c’est dans les pays soumis aux 
Tartares qu’on trouve les plus gros faisans, et ceux qui ont la plus longue 
queue.
 
|<      <      Page 328      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.