Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• La petite Perdrix grise.
|<      <      Page 417      >      >|
Aller à la page
La petite Perdrix grise.
J’appelle ainsi la perdrix de Damas d’Aldrovande, qui est probablement la même que la petite perdrix de passage qui se montre de temps en temps en différentes provinces de France. Elle ne diffère pas seulement de la perdrix grise par sa taille, qui est constamment plus petite, mais encore par son bec qui est plus alongé, par la couleur jaune de ses pieds, et sur-tout par l’habitude qu’elle a de changer de lieu et de voyager. On en voit quelquefois dans la Brie et ailleurs, passer par bandes très-nombreuses, et poursuivre leur chemin sans s’arrêter. Un Chasseur des environs de Montbard, qui chassoit à la chanterelle au mois de mars dernier (1770), en vit une volée de cent cinquante ou deux cents, qui parut se détourner, attirée par le cri de la chanterelle ; mais qui, dès le lendemain, avoit entièrement disparu : ce seul fait qui est très-certain, annonce et les rapports et les différences qu’il y a entre ces deux perdrix ; les rapports, puisque ces perdrix étrangères furent attirées par le chant d’une perdrix grise ; les différences, puisque ces étrangères traversèrent si rapidement un pays qui convient aux perdrix grises et même aux rouges, les unes et les autres y demeurant toute l’année ; et ces différences
|<      <      Page 417      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.