Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• IV. Le Napaul ou Faisan cornu.
|<      <      Page 362      >      >|
Aller à la page
IV. Le Napaul ou Faisan cornua.
M. Edwards à qui nous devons la connoissance de cet oiseau rare, le range parmi les dindons, comme ayant autour de la tête des excroissances charnuesb, et cependant il lui donne le nom de Faisan cornu ; je crois en effet qu’il approche plus du faisan que du dindon ; car les excroissances charnues ne sont rien moins que propres à ce dernier ; le coq, la peintade, l’oiseau royal, le casoar et bien d’autres oiseaux des deux continens en ont aussi ; elles ne sont pas même étrangères au faisan, puisqu’on peut regarder ce large cercle de peau rouge dont ses yeux sont entourés, comme étant à peu près de même nature, et que dans le faisan noir et blanc de la Chine, cette peau forme réellement une double crête sur le bec et des barbillons au-dessous ; ajoutez à cela que le napaul est du climat des faisans, puisqu’il a été envoyé de Bengale à M. Mead ; qu’il a le bec, les pieds, les éperons, les ailes et la forme totale du faisan ; et l’on conviendra qu’il est plus naturel de le rapporter au faisan, qu’à un oiseau d’Amérique, tel que le dindon. Le napaul ou faisan cornu est ainsi appelé, parce qu’il a en effet deux cornes sur la tête ; ces cornes sont de couleur bleue, de forme cylindrique, obtuses

a Voyez Edwards, Hist. nat. des Oiseaux, planche CXVI.
b 
Voyez Gleanings, etc. tom. III, pag. 331.
 
|<      <      Page 362      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.