Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• IV. Le Cacolin. V. Le Coyolcos.
|<      <      Page 486      >      >|
Aller à la page
contraster agréablement avec la couleur noire des pieds et du bec.

IV. Le Cacolin.
Cet oiseau appelé Cacacolin par Fernandez, est selon lui une espèce de caillea, c’est-à-dire de colin, de même grandeur, de même forme, ayant le même chant, se nourrissant de même, et ayant le plumage peint presque des mêmes couleurs que ces cailles Mexicaines. Nieremberg, Ray, ni M. Brisson n’en parlent point.
V. Le Coyolcos.
C’est ainsi que j’adoucis le nom Mexicain Coyolcozque : cet oiseau ressemble par son chant, sa grosseur, ses mœurs, sa manière de vivre et de voler, aux autres colins ; mais il en diffère par son plumage : le fauve mêlé de blanc est la couleur dominante du dessus du corps, et le fauve seul celle du dessous et des pieds : le sommet de la tête est noir et blanc, et deux bandes de la même couleur descendent des yeux sur le cou : il se tient dans les terres cultivées ; voilà ce que dit Fernandez, et c’est faute de l’avoir lû avec assez d’attention, ou plutôt c’est pour avoir suivi M. Ray, que M. Brisson

a Coturnicis vocatæ species. Voyez Fernandez, cap. CXXXIV.
|<      <      Page 486      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.