Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• III. Le Ramiret. IV. Le Pigeon des îles Nincombar
|<      <      Page 541      >      >|
Aller à la page
III. Le Ramiret.
L’oiseau représenté* sous la dénomination de pigeon-ramier de Cayenne, dont l’espèce est nouvelle, et n’a été indiquée par aucun des Naturalistes qui nous ont précédés ; comme elle nous a paru différente de celle du ramier d’Europe et de celle du founingo d’Afrique, nous avons cru devoir lui donner un nom propre, et nous l’avons appelé Ramiret, parce qu’il est plus petit que notre ramier ; c’est un des plus jolis oiseaux de ce genre, et qui tient un peu à celui de la tourterelle par la forme de son cou et l’ordonnance des couleurs, mais qui en diffère par la grandeur et par plusieurs caractères qui le rapprochent plus des ramiers que d’aucune autre espèce d’oiseau.
IV. Le Pigeon des îles Nincombar
Le Pigeon des îles Nincombar ou plutôt Nicobar, décrit et dessiné par Albinh, qui, selon lui, est de la grandeur de notre ramier d’Europe, dont la tête et la gorge sont d’un noir-bleuâtre, le ventre d’un brunnoirâtre, et les parties supérieures du corps et des

* Voyez les planches enluminées, n.º 213.
h Pigeon de 
Nincombar. Albin, tom. III, pag. 20, avec des figures, planche XLVII, le mâle ; 
et planche XLVIII, la femelle. Nota. Cette différence de sexe donnée par Albin 
n’est pas certaine : voyez ci-après ce qu’en dit M. Edwards.
 
|<      <      Page 541      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.