Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• III. L’Hoazin.
|<      <      Page 385      >      >|
Aller à la page
fond de son plumage est brun, remarque qu’elle a du cendré aux ailes et au cou, le bec moins crochu et 
point de queueh, ce qui seroit un trait de conformité avec le hocco des Amazones de Barrère, dont 
la femelle, comme nous l’avons vu, a la queue beaucoup moins longue que le mâlei, et ce ne sont 
pas les seuls oiseaux d’Amérique qui n’aient point de queue, il y a même tel canton de ce continent, où 
les poules transportées d’Europe ne peuvent vivre long-temps sans perdre leur queue et même leur croupion, 
comme nous l’avons vu dans l’histoire du coq.

III. L’Hoazin*.
Cet oiseau est représenté dans nos planches enluminées, sous le nom de Faisan huppé de Cayenne, du moins il n’en diffère que très-peu, comme on peut en juger en comparant notre planche 337 à la description de Hernandez. Selon cet auteur, l’hoazin n’est pas tout-à-fait aussi gros qu’une poule d’Inde ; il a le bec courbé, la poitrine d’un blanc-jaunâtre, les ailes et la queue marquées de taches ou raies blanches à un pouce de distance les unes des autres, le dos, le dessus du cou,

h Voyez Aldrovande, Ornithologia, tom. II, pag. 334.
i 
Barrère, Novum Ornithologiæ specimen, pag. 82.
* Voyez les planches 
enluminées, n.º 337.
 
|<      <      Page 385      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.