Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• II. Le Zonécolina. III. Le grand Colina.
|<      <      Page 485      >      >|
Aller à la page
Nous allons donner les indications particulières de ces oiseaux dans les articles suivans.

II. Le Zonécolina.
Ce nom abrégé du mot Mexicain Quanluzonecolin, désigne un oiseau de grandeur médiocre, et dont le plumage est de couleur obscure ; mais ce qui le distingue, c’est son cri, qui est assez flatteur, quoiqu’un peu plaintif, et la huppe dont sa tête est ornée. Fernandez reconnoît dans le même chapitre un autre colin de même plumage, mais moins gros et sans huppe ; ce pourroit bien être la femelle du précédent, dont il ne se distingue que par des caractères accidentels, qui sont sujets à varier d’un sexe à l’autre.
III. Le grand Colina.
C’est ici la plus grande espèce de tous ces Colins : Fernandez ne nous apprend point son nom ; il dit seulement que le fauve est sa couleur dominante, que la tête est variée de blanc et de noir, et qu’il y a aussi du blanc sur le dos et au bout des ailes, ce qui doit

a Voyez Fernandez, Historia Avium, cap. XXXIX
a Voyez 
Fernandez, cap. XXXIX ; et Brisson, Ornithologie, tome I, page 257.
 
|<      <      Page 485      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.