Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• II. Le Pauxi ou le Pierre.
|<      <      Page 382      >      >|
Aller à la page
peu sèche, cependant lorsqu’elle est gardée suffisamment, c’est un fort bon mangerh.
Le 
chevalier Hans Sloane dit en parlant de cet oiseau, que sa queue n’a que deux pouces de longi ; 
sur quoi M. Edwards le relève, et prétend qu’en disant dix pouces au lieu de deux, M. Hans Sloane auroit 
plus approché du vraik : mais je crois cette censure trop générale et trop absolue ; car je vois 
Aldrovande qui, d’après le portrait d’un oiseau de cette espèce, assure qu’il n’a point de 
queuel ; et de l’autre, M. Barrère qui rapporte d’après ses propres observations faites sur 
les lieux, que la femelle de son hocco des Amazones, qui est le hocco de curassou de M. Brisson, a la queue 
très-peu longuem ; d’où il s’ensuivroit que ce que le chevalier Hans Sloane dit trop 
généralement du hocco, doit être restreint à la seule femelle, du moins dans certaines 
races.

II. Le Pauxi ou le Pierre*.
Nous avons fait représenter cet oiseau dans nos planches enluminées sous le nom de Pierre de Cayenne ;

h Fernandez, Marcgrave, et les autres.
i Hans Sloane, 
Hist. nat. de la Jamaïque, tome II, page 302.
k Edwards, Glanures, 
page 182.
l Aldrovande, Ornithologia, tom. II, pag. 332.
m 
Barrère, Novum Ornithol. specimen, pag. 82.
* Voyez les planches enluminées, 
n.º 78.
 

© CRHST/CNRS

© CRHST-CNRS

|<      <      Page 382      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.