Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dix-septième.
•• II. Le Faisan noir et blanc de la Chine.
|<      <      Page 359      >      >|
Aller à la page
coqs métis n’ont rien produit de plus jusqu’à la quatrième année, temps où ils trouvèrent le moyen 
de s’échapper à travers leurs filets.
Il y a grande apparence que le tricolor huppé dont il s’agit dans 
cet article, est ce beau faisan dont on dit que les plumes se vendent à la Chine plus cher que l’oiseau 
mêmee ; et que c’est aussi celui que Marco-Paolo admira dans un de ses voyages de la Chine, et 
dont la queue avoit deux à trois pieds de long.

II. Le Faisan noir et blanc de la Chine*.
La figure de nos planches enluminées n’a été dessinée que d’après l’oiseau empaillé, et je ne doute pas que celle de M. Edwardsa qui a été faite et retouchée à loisir d’après le vivant, et recherchée pour les plus petits détails d’après l’oiseau mort, ne représente plus exactement ce faisan, et ne donne une idée plus juste de son port, de son air, etc. Il est aisé de juger par la seule inspection de la figure, que c’est une variété du faisan, modelée pour la forme

e Histoire générale des Voyages, tome VI, page 487.
* Voyez les 
planches enluminées, n.º 123, le mâle ; et n.º 124, la femelle.
a 
Voyez Edwards Hist. nat. des Oiseaux, planche LXVI.
 
|<      <      Page 359      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.