Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• Oiseaux étrangers qui ont rapport au Milan, aux Buses et Soubuses.
|<      <      Page 221      >      >|
Aller à la page
Oiseaux étrangers qui ont rapport au Milan, aux Buses et Soubuses. I.
L’oiseau appelé par Castesbya, l’Épervier à queue d’hirondelle ; et par M. Brisson, le Milan de la Caroline. Cet oiseau, « dit Catesby, pèse quatorze onces : il a le bec noir et crochu ; mais il n’a point de crochets aux côtés de la mandibule supérieure comme les autres éperviers : il a les yeux fort grands et noirs, et l’iris rouge ; la tête, le cou, la poitrine et le ventre sont blancs, le haut de l’aile et le dos d’un pourpre foncé, mais plus brunâtre vers le bas, avec une teinture de vert ; les ailes sont longues à proportion du corps, et ont quatre pieds, lorsqu’elles sont déployées : la queue est d’un pourpre foncé, mêlé de vert et très-fourchue ; la plus longue plume des côtés ayant huit pouces de long de plus que la plus courte du milieu : ces oiseaux volent long-temps, comme les hirondelles, et prennent en volant les escarbots, les mouches, et autres insectes sur les arbres et sur les buissons : on dit qu’ils font leur proie
|<      <      Page 221      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.