Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• Oiseaux étrangers qui ont rapport au Gerfaut et aux Faucons.
|<      <      Page 268      >      >|
Aller à la page
Oiseaux étrangers qui ont rapport au Gerfaut et aux Faucons. I.
Le faucon d’Islande, que nous avons dit être une variété dans l’espèce de notre faucon commun, et qui n’en diffère en effet, qu’en ce qu’il est un peu plus grand et plus fort.
II. Voyez les planches enluminées, n.º 469.
Le faucon noir qui se prend au passage à Malte, en France, en Allemagne, dont nous avons parlé, et que M.rs Frischa et Edwardsb ont indiqué et décrit, qui nous paroît être d’une espèce étrangère et différente de celle de notre faucon commun ; j’observerai que la description qu’en donne M. Edwards est exacte, mais que M. Frisch n’est pas fondé à prononcer, que ce faucon doit être sans doute le plus fort des oiseaux de proie de sa grandeur, parce que près de l’extrémité du bec supérieur, il y a une espèce de dent triangulaire ou de pointe tranchante, et que les jambes sont garnies de plus grands doigts et ongles qu’aux

a Frisch, tome I, planche LXXXIII.
b Edwards, tome I, page 
4, planche IV.
 
|<      <      Page 268      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.