Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• Le Pygargue.
|<      <      Page 99      >      >|
Aller à la page
Le Pygarguea. Voyez les planches enluminées, n.º 411.
L’espèce du Pygargue me paroît être composée de trois variétés ; savoir, le grand Pygargueb, le petit Pygarguec et le Pygargue à tête blanched. Les deux premiers ne diffèrent guère que par la grandeur, et le dernier ne diffère presqu’en rien du premier, la grandeur étant la même, et n’y ayant d’autre différence qu’un peu plus de blanc sur la tête et le cou. Aristote ne fait mention que de l’espècee, et ne dit rien des variétés ; ce n’est même que du grand pygargue qu’il a entendu parler, puisqu’il lui donne pour surnom

a En Grec, 
 ; en Latin, 
Aquila albicilla, hinularia.
b Aquila albicilla. L’aigle à queue 
blanche. Brisson, tome I, page 427. — Pygargus seu albicilla, quibusdam 
hinularia. Willulghby, Ornithol. pag. 31. — La grande bondrée blanche. 
Ornithol. de Salerne, pag. 8.
c Voyez la planche enluminée de 
Frisch, planche LXX. — Le petit aigle à queue blanche. Brisson, tome I, page 
429.
d Voyez la planche enluminée de Catesby, tome I, page 1. 
planche I. — L’aigle à tête blanche. Brisson, tome I, page 
422.
e Aquilarum plura sunt genera. Unam quod pygargus ab albicante 
caudâ dicitur, ac si albicillam nomines. Gaudet hæc planis et lucis et 
oppidis. Hinularia a nonnullis vocata cognomine est. Montes etiam sylvasque suis 
freta viribus petit ; reliqua genera raro plana et lucos adeunt. Aristot. Hist. 
anim. lib. IX, cap. XXXII.
 
|<      <      Page 99      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.