Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• Le Percnoptere.
|<      <      Page 149      >      >|
Aller à la page
aigle de l’Amérique ; 5.º l’oiseau pêcheur des Antilles ; 6.º le mansfeni qui paroît être une 
espèce de petit aigle, ce qui fait en tout treize espèces, dont l’une que nous avons appelée petit aigle 
de l’Amérique, n’a été indiquée par aucun Naturaliste. Nous allons faire de même l’énumération et 
la réduction des espèces de vautours, et nous parlerons d’abord d’un oiseau qui a été mis au nombre 
des aigles par Aristote, et après lui par la plupart des Auteurs ; quoique ce soit réellement un vautour et 
non pas un aigle.

Le Percnopterea. Voyez les planches enluminèes, n.º 426.
J’ai adopté ce nom, tiré du Grec, pour distinguer cet oiseau de tous les autres ; ce n’est point du tout un aigle, et ce n’est certainement qu’un vautour, ou si l’on veut suivre le sentiment des Anciens, il fera le dernier degré des nuances entre ces deux genres d’oiseaux, tenant d’infiniment plus près aux vautours qu’aux aigles. Aristoteb, qui l’a placé parmi les

a Cet oiseau s’appelle en Catalogne, Trencalos. — Le Vautour des 
Alpes. Brisson, Ornithol. tom. I, pag. 464.
b Nota. Aristote en fait la 

quatrième espèce de ses aigles, sous le nom de ; ; et il lui 
donne ensuite pour surnom 
, que 
Théodore Gaza a bien rendu par subaquila ; mais d’autres Auteurs, et 
particulièrement Aldrovande ont pensé qu’on devoit lire 
 au lieu de 
, 
c’est-à-dire, Vulturina aquila au lieu de subaquila : ce qu’il y a de vrai, 
c’est que l’une et l’autre de ces deux dénominations conviennent 
également à cet oiseau. 
|<      <      Page 149      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.